À propos, liens, photos

Là où je suis

Premières phrases du premier article du Journal, posté le 20 octobre 2018 :
Debout dans la chambre. Homme nu les bras collés au corps, statuaire antique. Lever de soleil hypermoderne, actualité dans le monde. Bain de sang, silence glacial. Tendances présentes de la littérature, une prise d’otage à Pôle emploi. Le simple fait de l’existence, ce que je voulais croire. Nouvellement né, par ce Journal. Mettre à l’épreuve l’apparition d’un sens, le réduire aussitôt, ce que je tente à présent.

Premières phrases de l’article posté le 13 février 2020 :
Camille vient à Paris et elle repart
 c’est le livre sur rien (voir l’article posté le 18 juin 2019, intitulé Toutes sortes d’acrobaties). Paris-Plage sera celui du dédoublement schizoïde. Le Journal c’est le commencement — et le recommencement — de cette littérature. Le Journal c’est le bruit à l’intérieur d’une tombe. Témoignage achèvement, c’est fixer des repères. Précision, et tenir la distance. Brèves notations, une dissonance. L’expérience intérieure, le transitoire et la baleine. Le tambour d’une machine à laver, et la vitesse de rotation. Le vortex mais sans le trou, ni le volume. Lessiver, les fictions les plus plates. Monstre aquatique, vers le fait que chaque phrase : c’est le blanc implacable, le sillon écumant. Échappées salutaires, tempo fiévreux.

Le journal de Pierre Denan est publié ici même, au fur et à mesure de son écriture, depuis le 20 octobre 2018.

Pierre Denan est écrivain, artiste. Il a été éditeur. On peut voir son travail plastique sur pierredenan.com et chez Gilles Drouault Galerie/Multiples, rue Saint-Gilles à Paris. Il est l’auteur du « récit prompteur Pourquoi Tom Cruise », dont il a donné des lectures au Centre Pompidou et au Palais de Tokyo. Deux volumes de ce récit ont été publiés aux Presses du réel en 2010 et 2015, dans la collection L’Espace littéraire–Fictions. Il est l’auteur de Libre, texte de 100 000 signes édité à compte d’auteur et distribué gratuitement dans les galeries et centres d’art, de 2002 à 2005 (un exemplaire par an). Un extrait de Libre 3 a été publié dans la revue Bordel en 2003, chez Flammarion. Pierre Denan a détruit tous les livrets en sa possession, ainsi que les fichiers. En 1997, il a fondé les éditions M19 (1997-2014), spécialisées dans l’art contemporain. Il a conçu et publié des revues de critique d’art, des magazines et des livres d’artistes (MAP, 20/27, AH AH AH, 2860 Grams of art, collection I.S. Inventaire Supplémentaire). Il vit et travaille à Paris.

En cours d’écriture, outre le journal :
Camille vient à Paris et elle repart, roman
Paris-Plage, roman

www.pierredenan.com
Gilles Drouault Galerie/Multiples, Paris
www.instagram.com/pierredenan
lectures publiques chaîne YouTube

pierre-denan-laperle
Café La Perle, Paris, décembre 2019
pierre-denan-kunitoraya
Kunitoraya, Paris, décembre 2019
pierre-denan-bathroom
Paris, décembre 2019
pierre-denan-louiseweiss
Avec Loris Gréaud, rue Louise-Weiss, Paris, 2005
pierre-denan-palaistokyo14mars2016-02
Lecture, Palais de Tokyo, Paris, 2016
pierre-denan-lecturepompidou
Lecture, Centre Pompidou, Paris, 2016
pierre-denan-hotelamour
Hôtel Amour, Paris, 2009
pierre-denan-amour
Hôtel Amour, Paris, 2009
pierre-denan-ahahah
After Peter Roehr, photo pour la couverture de la revue AH AH AH, 2011
pierre-denan-ahahahcouv
Couverture de la revue AH AH AH, 2011
pierre-denan-IMG_1248
Paris, 2019
pierre-denan-dance
Rue des petites Écuries, Paris, 2016
pierre-denan-babydenan
Lumière crue d’un néon faiblard, vie fluide et tatouée. Snipers armés de fusils FR-F1 équipés de lunettes à vision nocturne, rien de subversif qui ne soit domestiqué. Les instructions sont rassemblées dans un manuel intitulé La Fête et après, surveillance des constantes. Salles souterraines, des choses peintes sur les murs. Gouffres mythiques, stratégies de communication. Interrogatoires poussés, technique de simulation de noyade.