Play it again

Fenêtres ouvertes. Bruits de la circulation. Les faits autour desquels s’organise la fiction. La totalité du texte plus la dégradation. Alex est assise par terre, elle met du vernis sur ses pieds. Couleur corail. Qu’est-ce que tu vas faire après Paris-Plage ? Je vais écrire un autre livre. Quel genre de livre ? Elle trempe le pinceau dans le flacon. Je ne sais pas. Le catalogue Franprix. Un truc sur le Road-trip en Grèce. L’histoire d’un Dieu obsédé par le cul. Des significations nouvelles, et une montée d’adrénaline. Je dis défier toute origine, toute prédiction et la structure s’effondre. Là où se forme l’image, je vais peindre des natures mortes. Elle me parle de son voyage dans les Cyclades, l’année où elle obtient sa licence à l’École Duperré. Elle dit ce que j’ai aimé là-bas. Je dis c’est peut-être là que tu devrais acheter une maison. Valeur matérielle, et elle reçoit un SMS. Elle dit c’est Julie. Je réserve un massage en duo chez Cinq Mondes. Alex se branle, le vernis sèche. Réalité historique, l’existence de cette femme. Géographie, ce qui demeure dans la périphérie. Elle met deux doigts dans sa chatte et elle sourit. Elle me regarde. Je m’approche et elle me suce. Mes mains dans ses cheveux, je dis je vais te raser la tête. Elle dit j’aimerais te voir punir Julie. La bâillonner, la défoncer. L’enfermer dans une cage et jeter la clé. Elle dit c’est à quelle heure le massage ? Elle dit je veux lire Paris-Plage. Tu le liras en Grèce. On mange des fruits rouges, elle allume une cigarette, on écoute Depeche Mode. On entend quelqu’un marcher dans l’appartement au-dessus. Elle dit putain ils sont rentrés. Elle dit ma mère veut que j’aille la voir. Tu vas y aller ? Non. Je vais juste faire ma valise, et on va se tirer. Figure spectrale (la mère), tu ne sais rien de ma vie. C’est ce qu’elle dit à sa fille. Fouilles archéologiques et au cœur de l’intrigue. Alex sort de la salle de bains, et elle s’habille. Lecture critique, l’odeur de son parfum. Enjoy the silence et j’appelle un taxi.