Valeurs de gris

Résolution et asphyxie. Vertige calibré du virus, les décisions futures. Réseau de capteurs, système d’acquisition de données. Algorithmes prédictifs, Alex au téléphone avec sa mère. Non, assène-t-elle d’une voix ferme, et j’ai du mal à croire que j’écris cette phrase. Elle raccroche. Elle va dans la cuisine, elle se fait un café. J’écoute Ex, la performance live de Plastikman au Guggenheim de New York en 2014. L’idée du devenir, le monde comme processus. Des migrants mineurs non accompagnés dressent des tentes dans un square situé à proximité de la place de la république. Distribution de la parole, un pied de chaque côté du gouffre. Catastrophe planétaire et depuis le début. Autre séquence, et c’est un fait. Les clients d’un centre commercial à la Défense sont évacués les mains en l’air, après le signalement d’un homme armé. Ellipse temporelle, les choses que nous vivons. « Je ne sais rien, je ne pense pas », écrit Artaud dans les Cahiers de Rodez. Nous sommes en 1945, il meurt trois ans plus tard. Unité, dispersion, voilà l’ambiance. Cancer du rectum, recroquevillé au pied de son lit. Oh putain. Chambre noire des opérations, Alex sort de la salle de bains. Elle dit tu as faim ? et elle essuie ses cheveux. Les seins tendus sous son t-shirt, l’attrait du pur moment. On mange une pizza Cour des Petites-Écuries. Une femme à la table voisine dit tu subis la violence et tu ne sais pas pourquoi. La cinquantaine et fatiguée. Le mec avec qui elle déjeune ne décroche pas un mot. Elle dit la vie est étrange et dégueulasse, et elle se tait. Si tu veux lire vingt pages sur son profil socio-professionnel, la voir mettre son premier tampon et faire une pipe à un cousin, tu demandes à Houellebecq. Je me dis que je n’ai pas vraiment faim, que j’aurais dû prendre la burrata. Alex met de l’huile piquante sur sa pizza et dit quelqu’un peut me dire ce qui se passe ici ? Ambiance de merde, on fait des courses. Elle dit je crois que c’est un jour à se mettre minable, non ? et j’achète du Mezcal. Retour chez moi. Elle dit tu peux rester immobile maintenant ? Je dis oui, très facilement.