Double intérieur

Tôt ce matin. Un mec défoncé qui rampe rue de la Fidélité, une fille qui sort son chien. Un dealer en scooter qui s’arrête devant le Londres et attend son client. Un matelas immonde et quelques merdes devant un magasin (chaise de bureau, panneaux de bois, magazines jetés en vrac sur le trottoir). Je vais au Franprix et en rentrant. Cafard cyborg sur le plancher, Gustav Mahler sur la platine. L’oubli du temps, j’ai des putains de douleurs au dos. L’élan, la chute et les barres de traction. Ulysse les yeux ouverts, tous les jours avec moi. La même lumière blanche et le plus jamais ça. Les agents destructeurs — les chaînes d’infos et c’est toujours le même modèle —, distribuer le visible. Sciences de l’information, c’est là pour disparaître. Les foyers infectieux, le corps social et les mesures d’interdictions. Pathologie politique et cadre énonciatif. Journalisme poubelle et les appels au vide. Réprobation morale, des faits d’inhibition. Officiels de l’épidémie, prescriptions doctrinales et rongés par la fièvre. Métaphore médicale, dispositifs de contrôle. Résistance, subversion, la violation des normes. Un masque de cochon en latex, la pile de t-shirts dans mon placard. Une fille qui lèche un escarpin, un modérateur Facebook qui bosse avec un plug dans le cul, un vieux cramé dans un Ehpad qui bouffe les pièces d’un puzzle. D’extravagants désirs, les heures qui se durcissent. Ruptures de stocks et fluides corporels. État de crise et depuis 2015 (je veux dire l’enfermement). Vodka et Stilnox, un infini du sens. Une attaque de panique, un antidépresseur. Xanax et roman. Spasmophilie, porte blindée, voici qu’un monde s’énonce. Périmètre de sécurité, pipette de GHB. Hausse de la pression artérielle, réponses immunitaires, étoiles devenues molles. Être plus près du bleu (juste rouler tranquille entre Nice et Menton, bordel !) et Skype avec Alex. Nos deux vies séparées, bien avant le confinement. Qu’est-ce que tu manges ? Je lui montre l’assiette de pâtes. Elle dit on fait quoi le 11 mai ? Elle dit c’est pas possible ce merdier. Voile d’ombre sur son visage, traversée d’un frisson. Le souffle manque et tout est suspendu. L’en-dehors et le brancardier.