Cérémonies et oxygène

Soleil crépusculaire et de tout son éclat. Verset de l’Ecclésiaste, les morts ne savent rien. Émergence féconde et couvre-feu, gamme des extrêmes. Protocole de surveillance active, analyse des données. Numéro séquentiel, le code patient. Signalement initial, éléments de gravité. Plateaux techniques, l’état social. Réquisition administrative, un entrepôt du marché de Rungis est transformé en morgue. Hall excentré et isolé, les cercueils des défunts. Totalité en phase d’effondrement, le déconfinement qui vient. L’autorité et à l’arrache. La multitude et le particulier. Espèces d’espaces, une chambre avec personne dedans. Des emballages alimentaires, les poils d’une brosse à dents. Un lit défait, une odeur de cadavre. Décomposition corporelle, passager transitoire. Assainissement biologique, désinfection après décès. Une esthétique de la disparition, sous l’œil d’une caméra. Toute mise en scène et la nature du reste. Initiative féconde, le motif exposé. La chose projetée, quelques fantômes. Bougies qui se consument et la silhouette du peintre. Protestation silencieuse, et l’Unité d’Habitation. Mise en tension, stimule l’activité. Mélancolie sauce blanche, pétrifié danse macabre. Frappé de vanité, résolument à l’œuvre. Crâne posé sur un livre, je veux dire que le sens. Baroque et barré. Objets figurent dans la composition, seule possibilité de salut. Opération de dénuement, au réveil il sera. Mon être-là, sans raison et sans cause. Réalités ordinaires, et quotidiennes. Jouissance de l’éphémère, doucement enchaîné. Pratique du peu, et c’est jubilatoire. Tu fais quoi, aujourd’hui ? Ce qui s’agite et se succède, s’anime et se perpétue. Je dessine un suaire en fripes superposées, je tape dans un ballon. Je l’envoie contre un mur et ça part en vrille. T’as regardé les infos ? Miroir de cendres et memento mori. Laboratoires politiques, et l’homme hypermoderne. Magie de la rime et l’aile de l’ange, temps dispersé brut de langage. Voie de la science et la menace, conjuration et chloroquine. L’éternité ne change, vitalité divine. Pour héritage nulle décadence, une robe de viande une seule image. Le vers s’efface et j’ai mille ans.