Just porn, no bullshit

Ciel voilé, pollution à l’ozone. Rien que l’asphalte et le cadavre d’une femelle cachalot, échoué sur une plage. La vapeur rose sur la crête des collines qui surplombent les pistes de l’aéroport de Kuala Lumpur. Le corps d’un poulet qu’on vient de décapiter, qui s’agite nerveusement dans la basse-cour d’une ferme de l’Ouest de la France, parcourt quelques mètres avant de s’effondrer. Énergie créatrice sidérante, déplacements de caméra. La lente progression d’une patrouille Vigipirate. Courir, se cacher, se remettre à courir, à découvert et tirs nourris. Le chaos risque de durer, avertissent les experts. Pillez le riche, battez le pauvre. Prophètes déments. Sommet du système hiérarchique de l’Église, le sang des martyrs irrigue les âmes qui se rapprochent de Dieu. Névrosés sous Xanax. Épisode dépressif majeur, des mecs fouillent les poubelles des stars. La cible du tueur prend une balle dans la tête, c’est la base du contrat. Concrétisation immédiate de toutes les perspectives de salut, c’est l’heure des médicaments. Moi aussi j’ai peur, dit Goethe, l’écran se gorge d’encre noire. ÉCOUTE JE CHERCHE DE LA DOPE ! hurle une bonnasse avec un cul de ouf et c’est le sosie de Léa Seydoux. Veut fuir d’odieux fantômes. Trajectoires prévisibles, la fabrique des images. Associations libres, la figure du héros. Organise le chaos, disparaît dans la perspective d’un immense décor. Soulagement immédiat et durable, goût de fer dans la bouche. Volonté jamais démentie de respecter les règles, obsessions mystiques, abîmes d’affectation. Une brune piquante suce un hardeur bronzé, c’est épique et sublime. J’aime tous les hommes qui plongent (Herman Melville), tu me fais un ralenti. Ne voyez-vous pas la pâleur augmenter sans cesse ? Je veux niquer dans du sang, dit le cadreur en bouffant des chips. Un technicien éteint les tubes fluo, une assistante sert des pizzas. Allégresse de l’obscénité, affirmation tranquille de l’évidence. Variations sur le thème de la tentation, des filles en string traînent du côté du jacuzzi. Ce n’est ni le jour, ni la nuit. Du rêve de paix et d’amour un jour caressé, il ne reste que des combinaisons, ordre déterminé par le spectacle. Circonstances crépusculaires, je fixe des vertiges. D’un côté la beauté, la gloire, les photos, Hollywood, les palmiers et les photos de Juergen Teller. De l’autre les ténèbres, la nuit, le vide, la solitude, l’absurde, la mort et les photos de Juergen Teller. Nappes synthétiques carrément glauques, pulsations menaçantes. Voyeurisme, dégoût de soi, jeu des névroses. Ambiguïtés morbides des sociétés contemporaines, et la grammaire. Sujets, prédicats et compléments d’objets. Claquement des syllabes – unités abstraites de la langue, les sons comme éléments du système linguistique –, déplacements furtifs. Et tandis que s’écroulent, au ralenti, des tours géantes, des barres d’immeubles, des usines de liquéfaction de pétrole, des barrages hydroélectiques, des échangeurs d’autoroutes, des ponts, des digues, des scènes et des tribunes, Camille jette sa cigarette dans un verre, traîne dans l’appart en culotte et elle branche son PC. Paire d’escarpins très classe par terre. Cette nuit elle est venue dans ma chambre, elle s’est couchée sur le lit. Elle a dit tu dors ? J’ai dit non. Elle a dit tu veux m’embrasser ? J’ai dit non. Elle a dit tu fais chier et on s’est endormis. Ce matin on a baisé. Six-cents calories par orgasme, on déjeune à la Perle. Humanité des protagonistes et un serveur s’approche. Pressentiment de quelque chose, un homme et une femme à la table voisine. Lui : faciès nerveux et pervers, des cicatrices sur le visage. Les cheveux noirs très courts, des vêtements sales. Elle : longs cheveux blonds cramés, visage inexpressif et beauté froide. Robe noire sans manches, elle dit tu vas rester longtemps ? Il dit je partirai demain. Détachement émotionnel, thème musical sous haute tension. À bout portant, l’énergie du langage. Elle dit au mec chelou tu peux me commander un Bloody Mary ? Ses ongles sont peints en vert, elle demeure silencieuse. Manipule un briquet. Vérité de l’être en situation, Camille découpe sa viande. Mâche avec énergie. Accomplissement d’une pitoyable métamorphose, elle parle au téléphone. On se voit à Londres, dit-elle avant de raccrocher. La conscience perçoit fiévreusement l’insoutenable, elle dit qu’est-ce qu’on fait maintenant ? La Terre est un globe immobile, elle se tourne vers la blonde. Vous avez du feu ? Unité de l’œuvre, qui a pour centre sa possibilité. « Il semble que tu aurais besoin de davantage d’idées pour commencer un livre », écrit Philip Roth dans Tromperie. Le taux d’humidité est de 34 %, Camille fumait. Dans cette nouvelle aux puissants effets, marquée par le désordre extrême des sentiments, les personnages, emportés par leurs passions, se livrent aux pires excès. Falaises déchiquetées, soixante dix-sept marches pour descendre à la plage, mer démontée, oublions ici. L’ordre linéaire des causalités, tout est au point de sa perfection. Nécessité absolue de bouger, on boit des cocktails au bar du Plaza. Camille dit j’ai connu l’ennui. J’ai connu l’obsession. J’ai vécu le désespoir amoureux, le fétichisme sexuel et la monogamie. « Cadavre de la vie affective », je cite J.G. Ballard. Elle dit je choisis toujours la noirceur. Elle dit frappe-moi. Je dis d’accord mais pourquoi ? Elle dit ça me fait kiffer, ça me donne l’impression d’être une pute. Elle dit j’aime ta peau et tes tendons, et elle sourit. Séquence rythmique des battements de son cœur qui l’acheminent vers ce point où il défaille, que va-t-il se passer ? Du paradis souffle une tempête, carte de vigilance. Elle dit ça va ? Je dis ça va. Un peu plus tard, une scène de douche. Présent nécessairement inactuel, affirmation publique. Camille s’enveloppe dans un drap de bain, s’approche du lavabo et fixe un point dans le miroir, par-dessus son épaule. Silhouette de l’assassin, une présence invisible. Blancheur de nacre des murs carrelés, soleil radieux. Suivent quelques plans dont la durée n’excède pas cinq secondes. Crash sublime de la pierre que je dresse finalement sur ma tombe, la douleur à pointes ramifiées s’endort. Mode de compréhension qu’autorise la littérature, Camille se sert un verre de Chardonnay. Elle dit c’est toi l’écrivain ? et je dis oui, presque aussitôt.